Mezquita-Catedral

Portes spéciales

Les portes ne sont pas conçues exclusivement comme des points d’accès à l’édifice, mais comme des éléments essentiels pour comprendre le cérémonial qui s’y déroule. Chacune d’elles sert d’avant-goût pour que le visiteur puisse prévoir la majesté artistique déployée à l’intérieur.

Porte des Doyens

Il s’agit d’une des portes les plus anciennes de l’Ensemble Monumental, du fait que ses origines remontent à la mosquée primitive d’Abderrahmane I. En dépit des différentes réformes subies, il est encore possible d’apprécier comment la structure en arc renvoie aux modèles de la tradition architectonique wisigothe. Elle comporte la traditionnelle découpe radiale des voussoirs avec une alternance de pierre et de brique.

Porte des Palmes

À l’origine, elle était dénommée l’Arc des Bénédictions, du fait qu’elle est située dans l’espace où avaient lieu des bénédictions de l’étendard royal, dans le cadre du rite du couronnement de chaque nouveau monarque. Hernán Ruiz I sera chargé de faire sa réforme en 1533, et il y ajouta un corps supérieur plateresque avec un relief de l’Annonciation. Il est surprenant de voir, près de cette scène et dans les angles inférieurs, des petits êtres fantastiques à caractère mythologique.

La porte du Pardon

Il s’agit d’une des portes les plus importantes au vu du cérémonial de la Cathédrale, car sous elle, passent bon nombre des cérémonies religieuses les plus importantes. Achevée en l’an 1377, elle subira de nombreuses réformes, comme celle de 1650, de la part de l’architecte Sebastián Vidal. Il est possible d’y apprécier les restes de peintures murales qui sont attribuées à Antonio del Castillo et représentent Notre Dame de l’Assomption, aux côtés de Saint Michel et Saint Raphaël.

Porte de Sainte Catherine

Sa dénomination, reliée à la présence proche du primitif couvent de Sainte Catherine, est enregistrée sur un document  en 1258. Certains des principaux actes liturgiques de la Cathédrale passent sous cette porte. Son aspect actuel est dû à l’intervention de l’architecte Hernán Ruiz II, qui lui confère un aspect de style Renaissance. La porte est structurée au travers d’un arc en plein cintre soutenu par deux colonnes et le deuxième corps est réalisé au moyen d’une serlienne. Sa restauration a permis la remise en valeur des peintures murales placées dans les niches et représentant Sainte Catherine et Saint Assiscle et Sainte Victoire.

Emplacement
Mezquita-Catedral
Nous utilisons des cookies anonymes

Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus de renseignements