Mezquita-Catedral

Tour-clocher

Depuis le primitif minaret musulman jusqu’à la Tour-clocher actuelle, cette architecture a marqué l’image et le profil de Cordoue. Au cours du temps, elle a maintenu une même fonction essentielle, celle qui consiste à convoquer les fidèles, mais ses formes et styles ont évolué. Ses 54 mètres de hauteur en font la construction la plus haute de Cordoue.

Après la conquête chrétienne, l’ancien minaret de l’Aljama devient un clocher. Et il est utilisé comme tel jusqu’en 1589, quand un tremblement de terre affecte sa structure et il est convenu de faire construire une nouvelle tour enveloppant une partie des vestiges califaux.

La nouvelle tour de la Cathédrale est réalisée sur un projet de Hernán Ruiz III, qui acheva le corps des cloches. Postérieurement, ce sont les interventions de l’architecte Juan Sequero de Matilla, qui ajoutent le corps de l’horloge, et de Gaspar de la Peña, auteur de la lanterne sur laquelle se trouve la figure de Saint Raphaël, ouvrage de Pedro de la Paz et Bernabé Gómez del Río.

Actuellement, le son des cloches continue à régir la vie liturgique de la Cathédrale. Entre ces sons, les plus remarquables sont ceux des «cloches liturgiques». Ils sont singuliers du fait que chacun d’eux compte un nombre déterminé, comme celui de l’  «Assomption» ou de «Saint Zoïle» qui est recueilli dans une transcription. Dans certains cas aussi, nous trouvons d’autres données enregistrées comme leur année de fabrication, le nom de l’ouvrier canonique ou les armoiries de l’évêque qui ordonna leur fonte.

Emplacement
Mezquita-Catedral
Nous utilisons des cookies anonymes

Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus de renseignements