Mezquita-Catedral

Chapelle Royale

La Cathédrale de Cordoue se présente également comme espace de projection de la religiosité et du pouvoir de la monarchie espagnole. Ainsi, Enrique II de Trastámara, décide de faire construire cette chapelle afin d’y placer les panthéons de son père Alfonso XI et de son grand-père Fernando IV, finalement transférés à la Collégiale Royale de Saint Hippolyte en 1736.

La Chapelle Royale ne peut pas être visitée de nos jours. Elle est rectangulaire et remarquable de par la richesse de ses ornements muraux, généralement à base de plâtre, d’atauriques, de pans de losanges et de motifs épigraphiques. À cet égard, Pavón Maldonado estime que «(…) Cette chapelle, construite et décorée durant le règne de Enrique II (1372), de par sa date tardive et décoration, peut être considérée comme une synthèse des sculptures de plâtre arabes et mudéjar, du fait que la plupart des thèmes y sont présents».

La solution utilisée pour sa toiture est également intéressante du fait qu’elle adopte une coupole qui traverse quatre arches avec quatre autres placées en diagonale. Tous ces éléments sont décorés au moyen de mouqarnas en plâtre qui contribuent à la densité décorative de l’ensemble.

Il ne faut pas non plus oublier la répercussion de cette construction mudéjar au-delà de l’édifice, du fait que sa conception a influencé clairement l’architecture de la noblesse de Cordoue à cette époque, et l’a convertie en une nouvelle référence pour le style des palais et chapelles des élites de l’époque.

Emplacement
Mezquita-Catedral
Nous utilisons des cookies anonymes

Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus de renseignements