Mezquita-Catedral

Chapelle de Sainte Thérèse

Du côté de l’ancien mur de la Qibla, se trouve la chapelle du Cardinal Salazar, fondée sous le patronage de Sainte Thérèse. Ce sera Francisco Hurtado Izquierdo qui s’occupera de construire un espace formulé dans le cadre de la maturité du Baroque. Pour ce faire, il conçoit un espace octogonal recouvert par une coupole dont le tambour est perforé par des fenêtres. En outre, pour la première fois, l’architecte emploie une abondante décoration en plâtre, qui imite le motif des feuilles d’acanthe. Les parois sont formées par des piliers et des arcs aveugles en plein cintre et servent d’appui aux tableaux du peintre Antonio Palomino. Ces compositions, Le martyre de Saint Assiscle et Sainte Victoire, La conquête de Cordoue par Fernando III le Saint et l’Apparition de Saint Raphaël au père Roelas, exposent trois scènes fondamentales de l’histoire religieuse de la ville.

La mémoire du fondateur, l’évêque Pedro de Salazar y Toledo est visible, non seulement dans son sépulcre mais aussi depuis l’entrée, en raison de la présence de ses armoiries sur le portail en marbre rouge et noir, ou dans le Viso du Tabernacle, de Virgilio Castelli, que le Cardinal lui-même rapporta d’un de ses séjours à Rome.

L’espace est présidé par le retable qui contient une superbe sculpture de Sainte Thérèse de Jésus, réalisée par José de Mora. Ce sera ce même sculpteur qui sera chargé de réaliser la série de saints qui se trouvent entre les arcs de la chapelle.

Actuellement, cet espace recueille d’autres œuvres d’art de premier niveau, entre lesquelles se trouvent la Custode Processionnelle de Corpus Christi, d’Enrique de Arfe, ou les petites sculptures en argent de l’apparition de Jésus à Madeleine et La Rencontre de Jésus avec la Samaritaine, pièces anonymes de provenance napolitaine.

Emplacement
Mezquita-Catedral
Nous utilisons des cookies anonymes

Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus de renseignements