Mezquita-Catedral

Chapelle de la Conversion de Saint Paul

Parallèlement à la fondation de la Chapelle Royale, a lieu celle de la Chapelle de la Conversion de Saint Paul, en l’an 1378. Au début, cet espace est octroyé à Mme. Elfa de la Torre pour l’enterrement de son mari, Maître de l‘Ordre de Saint-Jacques, Pedro Muñiz de Godoy.

Son état de conservation précaire conduit, en date du 12 juillet 1610, à l’octroi d’une licence pour sa reconstruction, ce qui permettra la construction de beaux éléments, comme sa voûte. Ses similitudes en comparaison avec le plafond du chœur peuvent être dues, entre autres raisons, au fait qu’à cette époque, le grand maître de la Cathédrale était Blas de Masavel, ancien officier de Juan de Ochoa durant une longue période de temps.

De cette façon, dans la chapelle de la conversion de Saint Paul, la même solution est utilisée pour la voûte en berceau structurée avec des lunettes et des écoinçons et décorée sur la base de motifs en plâtre. Le programme iconographique des lunettes consiste en la représentation des scènes de la Lamentation de Saint Pierre et Saint-Jacques pèlerin, avec les saints Grégoire le Grand, Jerôme, Ambroise et Augustin, comme Pères de l’église occidentale. Dans les écoinçons figurent Saint Jean Baptiste, Saint Euloge, Saint Jean Évangéliste et Saint Thomas d’Aquin soutenus par des enfants atlantes. De son côté, le registre central contient la scène du couronnement de la Vierge, flanquée par deux anges qui soutiennent les armoiries de l’ordre de Saint-Jacques, et fermée, sur les rebords par les martyrs cordouans Saint Pélage et Sainte Flora.

Mais au-delà de la voûte, cette chapelle garde d’autres biens artistiques d’intérêt, comme la sculpture de Saint Paul, qui préside le retable. 

Emplacement
Mezquita-Catedral
Nous utilisons des cookies anonymes

Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus de renseignements